Outils pour utilisateurs

Outils du site


divers:le_programme_du_front_national

Le programme du Front National

NOTE:

Je publie ce “programme” parce que je pensais que le FN était entre autre “socialiste” et que par cette propriété de nombreuses personnes y adhéraient. Mais en fait ce parti est des plus libérales !
Je ne vois plus aucune excuses pour ceux qui votent FN.

Immigration

Réserver les aides sociales diverses et les allocations familiales aux seuls Français ; supprimer l’acquisition automatique de la nationalité ; supprimer le regroupement familial ; réduire la durée de la carte de séjour de 10 à 3 ans, y compris pour ceux qui se trouvent sur notre territoire ; assimilation, retour des valeurs familiales réapprentissage de la morale ; certains volets de la Politique de la Ville seront supprimés.

Sécurité et justice

Réformer l’École Nationale de la Magistrature : suppression de l’école unique, création de centres de formation régionaux ; la fonction de magistrat ne doit pas être compatible avec l’exercice d’un syndicalisme politisé ; rétablir la peine de mort pour les crimes les plus graves ; modifier l’ordonnance de 1945 sur les mineurs délinquants : abaissement de la majorité pénale, renforcement de la justice des mineurs (les limites d’âge seront ramenées à 10, 13 et 15 ans) ; mettre fin à la suspicion qui pèse sur les forces de l’ordre lorsqu’elles font usage de la force, en créant une présomption de légitime défense.

Sécurité sociale

Séparation de la gestion des cinq branches de la protection sociale, gestion directe par l’État de ces régimes ; transformation des cotisations patronales au titre de la Famille en contribution fiscale ; majoration de 35 % des cotisations salariales « Chômage » ; réorganisation du réseau UNEDIC – ASSEDIC, rationalisation des prestations ASSEDIC.

Santé

Libérer les praticiens de tout lien direct avec les assureurs ; préservation des ordres professionnels ; gestion responsable et équilibrée des hôpitaux ; aménagement de la loi des 35 heures pour le personnel de santé ; aide à la recherche privée ; révision de la fiscalité propre à l’industrie chimico-pharmaceutique ; loi interdisant la recherche médicale et la thérapie génique sur l’embryon ; contrôle de la brevetabilité du vivant ; refus de l’euthanasie médicalement assistée.

Famille et enfance

Ensemble des prestations à la charge des Caisses d’allocations familiales établi sur critères nationaux et familiaux et non plus sociaux ; protection et valorisation de la famille ; réduire le nombre des avortements ; inscription dans les textes du caractère sacré de la vie et affirmation du droit de la personne à être protégée par la loi de sa conception à sa mort ; la famille doit être fondée exclusivement sur l’union d’un homme et d’une femme et ne peut accueillir que des enfants nés d’un père et d’une mère ; opposition à toute demande de création, d’un mariage homosexuel ou d’une adoption par des couples homosexuels.

Retraite

Maintien à 40 annuités maximum de cotisation sans considération d’âge légal et liberté donnée de travailler au-delà (la retraite étant proportionnelle à la période effective de cotisation) ; gabegie des collectivités locales ; harmonisation des régimes de retraite regroupement des différents régimes de base en un seul régime national, géré directement par l’État ; choix laissé aux régimes spéciaux : soit ils s’incluent avec les mêmes obligations et prestations dans le régime national et bénéficient de la solidarité nationale, soit ils prévoient un financement spécial, hors fonds publics ; prise en compte de la pénibilité du travail et des contraintes professionnelles dans le calcul des annuités sur base de négociations de branches.

Logement

Le locatif, social ou non, doit être une étape dans le parcours menant à la propriété, non pas une forme permanente d’habitat ; remise à plat du système d’aides au logement ; sanctions pour les bénéficiaires de logements sociaux qui ne payent pas leurs loyers.

Education et Formation

Le système scolaire doit retrouver les mérites de la sélection ; établir des exigences de passage ; développer l’attribution des bourses au mérite ; supprimer les « heures de vie de classe » ; suspendre à la famille de tout perturbateur les allocations sociales et familiales ; les IUFM sont devenus de véritables centres de déstructuration et d’endoctrinement, ils seront remplacés par des Centres pédagogiques régionaux ; gestion de la carrière des enseignants par une plus grande place au mérite ; part du personnel administratif réduite ; libre choix de l’école, carte scolaire supprimée ; le chèque scolaire prendra en charge les salaires des personnels non pris en charge par l’État des 10 000 établissements de l’enseignement privé sous contrat ; rétablissement de l’égalité d’accès entre Public et Privé sous contrat ; écoles primaires, collèges et lycées soumis à une certaine émulation ; gouvernance des universités réformée : le fonctionnement des conseils d’administration ne doit plus être entravé par des représentations injustifiées (syndicats d’étudiants, personnel administratif, etc.), le pouvoir réel doit être confié au Président ; large autonomie sera accordée dans le recrutement des professeurs, dans la sélection des élèves ; abolir l’obligation qu’ont les entreprises de « former ou payer » ; collecte paritaire des fonds de formation remplacée par un prélèvement de l’État.

Agriculture – ruralité

Exonération en 5 ans des entreprises agricoles de toutes charges fiscales et sociales.

Politique étrangère

Retrait de notre participation aux juridictions pénales internationales.

Défense

Armée, missions : mener des actions extérieures pour défendre nos départements et territoires d’Outre-Mer et protéger nos intérêts dans le monde : augmentation du budget de la Défense nationale de 10,8 milliards d’euros, dans un premier temps au terme du prochain mandat présidentiel en 2012 à 2,6 % du PIB ; formation d’une Garde nationale ; augmentation des effectifs militaires, 70 000 soldats supplémentaires ; 6,5 milliards d’euros finançant l’effort supplémentaire d’équipement de l’armée, permettant à l’industrie de défense française et ses sous-traitants d’améliorer leur chiffre d’affaires.

Culture

Les subventions seront plus liées aux recettes ; les structures subventionnées devront prouver qu’elles touchent un public important ; le mécénat sera fortement encouragé ; le statut des intermittents sera réformé pour en arrêter le déficit ; les structures d’insertion professionnelle (dans les opéras, les orchestres, les théâtres) seront réservées aux nationaux.

Recherche

Regrouper les universités et grandes écoles en pôles de recherche pluridisciplinaires ; permettre aux meilleurs établissements d’atteindre la taille critique, pallier l’effet négatif de la dispersion des moyens due à la multiplication des petites universités ; modifier les modes de financement public pour les laboratoires de recherche, privilégier une approche par projet au détriment d’un subventionnement global, supervisés par la Direction générale de la recherche industrielle ; concentrer nos efforts de recherche sur les secteurs prioritaires ; instituer des procédures d’évaluation et d’avancement des chercheurs du secteur public au mérite et non à l’ancienneté ou aux diplômes ; reconversion des chercheurs moins productifs ou moins créatifs vers les filières de l’enseignement, de l’administration ; favoriser les synergies, échanges et passerelles entre public et privé, recherche académique et recherche appliquée ; détachement de chercheurs du public dans l’industrie ; suppression de postes non stratégiques dans la recherche publique en sciences humaines.

Transports

Généralisation du couplage SNCF-autocars (compagnies privées à encourager) ; réglementer le droit de grève.

Fonction publique et institutions

Inscrire dans le préambule de la Constitution le principe de préférence nationale, le devoir de mémoire vis-à-vis des civils et militaires morts pour la défense de l’ancien Empire Français ; rétablir la durée du mandat présidentiel à sept ans.

Outre-mer

Renégocier les accords de Nouméa ; restreindre l’exercice de la médecine par des médecins titulaires d’un diplôme obtenu dans un pays extérieur à l’Union européenne ; réaffirmer l’appartenance des Départements et Territoires d’Outre-Mer à la collectivité nationale.

Solidarité

Réduire les subventions des associations dédiées à l’immigration ; SIDA, diminuer les subventions astronomiques accordées à certaines associations.

Sport

Lancer des classes-pilotes passer des conventions avec les établissements publics ou privés ; bourses destinées à soutenir les jeunes Français défavorisés pour leur inscription à un programme sport-études privé ; championnats nationaux ouverts qu’aux clubs dont une partie significative des joueurs sont de nationalité française, voire nés ou ayant résidé un temps minimum dans la région ou se situe le club ; les subventions publiques aux centres de formation seraient modulées en fonction du respect des mêmes critères.

Jeunesse

Interdiction des manifestations politiques d’étudiants ou d’enseignants organisées pendant les heures de cours ; imposer aux professeurs un temps de présence supplémentaire au sein de leur établissement, consacré à l’aide aux devoirs ; exiger une tenue vestimentaire sobre ; désengorger les filières pléthoriques ; conserver le système des bourses attribuées sur critères sociaux, à condition que ces critères soient doublés par ceux du mérite ; favoriser les relations des facultés avec les entreprises ; supprimer les passerelles ZEP pour l’accès aux grandes écoles.

Anciens combattants

Légiférer pour lutter contre les attaques (médias, filmographie, ouvrages) dont est victime l’Armée française ou ses membres, notamment au sujet de la période coloniale ; refuser la date du 19 mars 1962 en tant que Journée nationale commémorant la fin de la guerre d’Algérie.

divers/le_programme_du_front_national.txt · Dernière modification: 19/05/2012 00:18 (modification externe)