Outils pour utilisateurs

Outils du site


informatique:opendata:are_you_open_data

Are you Open (data) ?

Interview de Claire Gallon par TVReze. (dailymotion)

L'open data on en parle beaucoup ces temps-ci, de quoi s'agit-il ?
Jean-Marc Ayrault a annoncé le 3 février que Nantes allait se lancer dans l'Opendata, dans l'ouverture des données publiques, ça veut dire en gros que la collectivité va mettre à disposition de tous les données collectées par la collectivité qui sont les statistiques, les cartes, les horaires, les mesures et que tout le monde y aura accès.
Qu'est-ce que ça change sur le fond ?
Ça change premièrement l'accès pour tous à l'information c'est à dire qu'aujourd'hui il peut être difficile d'accéder aux informations recherchées, c'est difficilement trouvable sur Internet ou c'est dans différents sites Internet donc un manque de visibilité au niveau de l'accès. Et c'est ensuite l'utilisation, peut être commerciale, pour la création de services à partir de ces données. En recoupant différentes données on peut en effet créer des services innovants sur le territoire et créer du coup de nouveau usage. Donc ça va concerner tous les acteurs du territoire aussi bien les associations, les développeurs, les entreprises et les citoyens qui vont avoir de la matière pour créer des services, pour créer des usages sur le territoire .
D'où vient se phénomène ? D'où vient cette idée ?
L'opendata ça vient des pays anglo-saxons, les États-Unis, l'Australie et l'Angleterre ont été les premiers à mettre en œuvre des programmes opendata. C'est un mouvement mondial qui est arrivé en France avec Rennes qui a été la première a ouvrir ses données en mars 2010. Paris a ouvert ses données en février et désormais Nantes suit le mouvement.
Est-ce normal ce tir groupé ? Y-a-t'il une concurrence entre les territoires à ce niveau là ou est-ce de la coopération ?
Il y a une coopération dans la tentative de normalisation sur l'ouverture, sur les formats à adopter, etc. Donc ces territoires sont en relation et travaillent conjointement dessus. Après il peut y avoir une petite envie de chacun de valoriser ses propres actions mais ça se fait de façon tout à fait harmonieuse.
Au niveau des collectivités, de la où vous en êtes, quelles sont les réactions ? Est-ce qu'il y a de la coopérations, des résistances ?
Pour l'instant avec la ville de Nantes on est en communication avec le Cabinet, on essaye de les informer et de les conseiller sur les méthodes à adopter pour l'ouverture. Pour l'instant on est dans ce mode participatif et le Cabinet avait annoncé via son communiqué de presse qu'il souhaitait participer avec les acteurs associatifs du territoire à cette ouverture. Donc c'est pour l'instant un mode assez collaboratif, on va participer à leur groupes de travail sur la thématique.
La démarche émane-t-elle surtout des acteurs associatifs ?
La démarche a commencée via les acteurs associatifs dont LiberTIC qui réuni aussi bien des développeurs, des citoyens, des entreprises, des écoles, etc. C'est vrai que c'est une démarche que nous avons entamés en mars, on a commencé a solliciter les institutions pour qu'elles rentrent dans cette démarche qui est bénéfique pour le territoire. Suite à ces sollicitations je pense qu'il y a eu une prise de conscience sur les enjeux et ça a permis en tout cas de développer un programme d'ouverture.
Prochaine étape ?
La 1ère réunion du groupe de travail qui devrait avoir lieu d'ici la semaine prochaine.
Et les résultats attendus de cette libération ? Avez-vous quelques objectifs pour évaluer la démarche ?
Il y a des objectifs de création de services, des objectifs d'usage citoyen, des objectifs aussi de coproduction.
Rendez-vous dans 6 mois 1 an ?
Rendez vous en fin d'automne avec peut-être la plate-forme et les 1eres applications.
informatique/opendata/are_you_open_data.txt · Dernière modification: 19/05/2012 00:18 (modification externe)